La peau humaine démystifiée

Processus du vieillissement de la peau et comment contrer son vieillissement

Connaissez-vous bien votre peau?

La peau est le plus grand organe du corps humain et certainement un des plus importants. Elle protège notre organisme des assauts extérieurs. Avec le sens du toucher, elle nous fait ressentir le froid, le chaud et la douceur des caresses. Notre peau nous met en contact avec notre environnement, elle nous communique toutes sortes d’émotions, à nous comme aux autres. À l’instar des yeux qui sont le miroir de l’âme, notre peau est le reflet de nous-même. Il n’est donc pas étonnant que chacun souhaite la maintenir belle, saine et d’apparence jeune le plus longtemps possible, voire tout au long de sa vie.

Dans ce dessein, il est bon de savoir comment est construite la peau, comment elle fonctionne et comment elle vieillit afin de faire les bons choix pour la maintenir en santé. Ainsi, la peau est constituée de plusieurs couches superposées de tissus cutanés, où l’on retrouve l’épiderme en surface, puis le derme au centre et l’hypoderme situé plus en profondeur. Chacune de ces couches de tissus cutanés est à son tour composée de cellules aux propriétés diverses qui se régénèrent continuellement afin d’assurer le maintien de la fonction barrière qui protège notre organisme de l’environnement externe.

La couche superficielle de la peau, l’épiderme, est elle-même constituée de quatre couches successives, soit la couche basale située à la jonction du derme, suivie de la couche épineuse, de la couche granuleuse et enfin de la couche cornée en surface. Dans la couche basale, à la base de l’épiderme, naissent les kératinocytes qui se transforment en migrant progressivement à la surface de la peau pour produire de la kératine, soit une protéine fibreuse et insoluble dans l’eau, ainsi que divers lipides qui confèrent à la peau son imperméabilité.

Au point de contact entre l’épiderme et le derme, tout juste sous la couche basale, on retrouve la jonction dermo-épidermique (JDE), aussi appelée lame basale. Il s’agit d’une membrane formée de petites protubérances que l’on nomme papilles dermiques. Semblables à de petites ondulations, ces papilles imbriquent l’épiderme dans le derme et vice-versa. Du côté supérieur de la JDE, les papilles dermiques procurent l’oxygène et les nutriments aux kératinocytes de l’épiderme tout en leur permettant d’éliminer leurs déchets, tandis que du côté inférieur, la membrane emprisonne les fibres de collagène et d’élastine dans le derme.

Le collagène et l’élastine du derme sont des fibres protéiques issues des fibroblastes, soit les principales cellules dermiques. Tandis que les fibres de collagène confèrent à la peau sa résistance à la déformation et à la traction, l’élastine, quant à elle, lui procure ses propriétés élastiques.

Enfin, mentionnons les glycosaminoglycanes (GAG) que l’on retrouve également dans la couche dermique. Ce sont des macromolécules glucidiques dont l’une des propriétés est de retenir l’eau. Par conséquent, les GAGs sont essentielles pour l’hydratation de la peau. D’ailleurs, l’acide hyaluronique, que l’on retrouve dans plusieurs produits cosmétiques, est un type de glycosaminoglycane qui a pour fonction de maintenir une bonne hydratation du derme et, par le fait même, d’accentuer sa fermeté. De plus, les GAGs interagissent avec les fibres de collagène pour en assurer une orientation optimale, contribuant également à une bonne sabilité du derme et à la fermeté de la peau.

Comment la peau vieillit-elle exactement?

Le vieillissement de la peau est un phénomène graduel et continu dans le temps. Il s’agit d’un processus biologique complexe induit par une combinaison de facteurs propres à notre génétique et à l’environnement où l’on évolue.

Au fil des ans qui passent, nos cellules cutanées se renouvellent moins vite et moins efficacement. De même, notre peau subit diverses agressions de l’environnement extérieur, dont les assauts du soleil, de la pollution de l’air, du froid et du vent, sans oublier les inévitables blessures de la vie, comme les égratignures, les coupures et autres éraflures qui laissent des cicatrices. Tous ces facteurs combinés contribuent au vieillissement de notre peau et entraînent son amincissement et sa fragilité, de sorte que les premières rides et ridules apparaissent souvent à la trentaine.

Plus spécifiquement, avec l’âge et le ralentissement de la régénérescence cellulaire, la jonction dermo-épidermique s’aplatit car les papilles dermiques perdent graduellement le réseau de protéines nécessaire à leur maintien. Cet aplatissement réduit la surface d’échange entre les diverses couches de la peau, entraînant notamment une perte de la capacité du derme à nourrir l’épiderme et à le débarrasser de ses déchets métaboliques.

Par conséquent, les couches de kératinocytes sont moins nombreuses et de moins bonne qualité. La synthèse de la kératine est alors amoindrie causant l’amincissement de l’épiderme, la perte de son éclat ainsi que sa douceur. Quant à la population de fibroblastes du derme, elle est diminuée de moitié entre 20 et 80 ans, brisant l’équilibre entre la synthèse, la maturation et la dégradation du collagène et de l’élastine. Dès la vingtaine, la production de collagène ralentit. À partir de 30 ans, la peau perd jusqu’à 1,5% de son collagène par année et cette perte s’accentue avec le temps pour atteindre 50% à 50 ans, voire jusqu’à une diminution de 75% à la fin de sa vie. La synthèse de glycosaminoglycanes (GAG) est également considérablement réduite, ce qui affecte grandement l’hydratation de la peau et explique l’occurrence fréquente de sécheresse cutanée chez les adultes avançant en âge. Cette perte d’hydratation nuit à la bonne stabilité du derme et à la fermeté de la peau.

En somme, notre peau est un organe extraordinaire. À l’instar des étoiles de mer, elle a aussi cette faculté incroyable de se régénérer, mais cette capacité s’amoindrit avec les années qui passent. À l’âge adulte, notre peau a besoin d’un coup de main afin de freiner son vieillissement prématuré et favoriser son renouvellement. Heureusement, avec L’ÉTOILE COSMÉTIQUES, il n’est jamais trop tard, ni trop tôt, pour prendre soin de notre peau et lui permettre de retrouver tout son éclat!

Découvrez comment
L'ÉTOILE COSMÉTIQUES
peut vous aider!

Si vous êtes curieux de savoir comment les molécules bioactives des étoiles de mer peuvent véritablement contrer les signes de vieillissement, même mieux que le rétinol des multinationales et sans effet secondaire, études cliniques à l’appui, jetez un coup d’œil à la page suivante.
  • Crème préventive protectrice anti-ride

    Crème préventive anti-âge

    Utilisation jour et nuit
    Tous types de peaux

    130.00 $

  • sérum régénérant correcteur anti-ride

    Sérum Régénérant Correcteur

    Utilisation jour et nuit
    Tous types de peaux

    150.00 $

  • Coffret crème et sérum - soins anti-âge

    Coffret L’ÉTOILE COSMÉTIQUES

    La combinaison parfaite pour hydrater et tonifier votre peau

    270.00 $